Conseil scientifique ANRS | MIE COVID-19

Dès janvier 2020, le réseau REACTing a constitué un conseil scientifique (CS) sur la COVID-19, réunissant des experts issus de diverses institutions et disciplines. La composition du CS COVID-19 a été validée et révisée par Gilles Bloch, PDG de l’Inserm et Président d’AVIESAN ; Stewart Cole, Président et PDG de l’Institut Pasteur ; Geneviève Chêne, Directrice générale de Santé Publique France ; André le Bivic, Directeur de l’Institut des sciences biologiques du CNRS et vice-président d’AVIESAN.

Membres du CS ANRS | MIE COVID-19

La composition du Conseil scientifique est présentée ci-après :

Président :
Jean-François Delfraissy, immunologie clinique – CCNE

Claire Andrejak, pneumologie - CHU Amiens Picardie
Nathalie Bajos, sociologie/démographie - INSERM, EHESS, IRIS
Dominique Costagliola, épidémiologie clinique - Institut Pierre Louis d’épidémiologie et de santé publique, Inserm, Sorbonne Université
Jean-Claude Desenclos, épidémiologie/santé publique - Santé Publique France
Carole Dufouil, épidémiologie/biostatistique - Centre Bordeaux Population Health, Unité mixte Inserm U1219, Université Bordeaux
Gaëtan Gavazzi, gériatrie clinique - CHU Grenoble-Alpes
Jean-Philippe Joseph, médecine générale – Université de Bordeaux
Julie Helms, réanimation - CHU Strasbourg
Yves Gaudin, virologie fondamentale - CNRS, I2BC
Xavier de Lamballerie, virologie - Unité des Virus Émergents, Aix-Marseille Université, IRD_190, Inserm_1207
Hugo Mouquet, Humoral Immunology Lab - Institut Pasteur
Nicolas Nagot, Information Médicale - CHU Montpellier, INSERM UMR 1058
Lionel Piroth, infectiologie - CHU Dijon
Hervé Raoul, virologie - Laboratoire P4 Inserm-Jean Mérieux
Cédric Rat, médecine générale – Université de Nantes
Gabriel Steg, cardiologie – APHP, CHU Bichat Claude Bernard, Inserm U698
Astrid Vabret, virologie clinique - CHU Caen
Laurence Weiss, immunologie clinique – APHP, Hôtel Dieu et Faculté de Médecine Paris Descartes, Université de Paris, INSERM U976 HIPI
Patrick Yeni, infectiologie - Conseil national du sida et des hépatites virales

Rôle et missions du CS COVID-19

Depuis sa constitution, ce Conseil scientifique externe a été chargé de plusieurs missions, reflétant les activités du réseau REACTing qui sont réalisées en fonction de l’évolution de l’épidémie de COVID-19.
  • Émettre un avis scientifique sur les projets soumis à REACTing en vue d’obtenir un fonds d’amorçage

Le 10 février 2020, le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation et le ministère des Solidarités et de la Santé ont octroyé 500 000 euros de fonds d’urgence à REACTing, afin d’accélérer la recherche sur la COVID-19. Le Conseil scientifique a alors validé une procédure de soumission d’un fichier à REACTing (format du synopsis à fournir et format de la demande de budget). Le CS a ensuite évalué les divers projets soumis à REACTing afin que les fonds de 500 000 euros puissent être alloués en urgence. REACTing a reçu 33 projets de recherche, parmi lesquels 20 ont été sélectionnés par le CS pour un montant engagé total de 1 million d’euros.

→ Pour en savoir plus sur les 20 projets sélectionnés pour bénéficier de fonds d’amorçage de REACTing : cliquez ici

  • Ciblage de domaines de recherche prioritaires de la recherche française

Afin d’assurer la cohérence des premiers fonds d’amorçage de différents partenaires, le CS a souvent été consulté pour définir des priorités de recherche sur la COVID en France. Depuis février 2020, le CS a mis à jour régulièrement les domaines de recherche à prioriser en France. Les domaines considérés comme prioritaires par le Conseil scientifique, identifiés sur la base des priorités de la recherche définies par l’OMS, sont communiqués aux différentes parties prenantes.

→ Pour en savoir plus sur les priorités en matière de recherche : cliquez ici (en français)

  • Proposer une priorisation des projets à impact immédiat pour lutter contre la COVID-19​

Le Conseil scientifique reçoit un grand nombre de propositions de candidats thérapeutiques ou autres, et peut donner un avis, même si ce n’est pas pour autant une étape totalement obligatoire ou que le CS ne voit pas passer pour étude l’ensemble des propositions thérapeutiques qui existent.

Le CS donne un avis en ayant pour objectif l’identification desdits projets prioritaires qui doivent bénéficier de soutien afin d’être mis en œuvre rapidement. Cela ne signifie pas que les autres projets ne sont pas pertinents mais qu’il n’est pas possible d’accompagner tous les projets.
Lorsqu’un projet est considéré comme prioritaire par le CS, l’ANRS | MIE met tout en œuvre pour lui apporter son soutien, que ce soit en termes de méthodologie, dans la recherche de financement ou dans les processus administratifs pour sa mise en œuvre rapide (soutien pour des soumissions éthiques et réglementaires, par exemple). De même, l’ANRS | MIE peut également être amenée à suggérer des financeurs potentiels, en indiquant que le Conseil scientifique considère ce projet comme prioritaire.

Ces évaluations scientifiques et méthodologiques par le CS permettent au comité CAPNET, un organisme consultatif constitué de différents acteurs intervenant dans la recherche sur des êtres humains, de décerner un label de « priorité nationale » aux études à fort impact potentiel.

→ Pour en savoir plus sur le soutien aux projets de recherche sur la COVID : cliquez ici (en français)

  • Réaliser un suivi des activités de lutte contre la COVID-19 mises en œuvre dans le cadre de l’ANRS | MIE

Plusieurs projets ou initiatives concernant la COVID-19 ont été lancés grâce au soutien du réseau REACTing – ANRS | MIE, et figurent régulièrement à l’ordre du jour du CS pour une mise à jour des progrès réalisés. Il peut s’agir d’initiatives pour lesquelles le réseau REACTing – ANRS | MIE a apporté des fonds d’amorçage et/ou faisant l’objet d’un soutien régulier fourni par les services de l’ANRS | MIE.
En outre, le CS s’assure de la bonne coordination entre les groupes de travail COVID-19.

→ Pour en savoir plus sur les activités relatives à la COVID et les groupes de travail de l’ANRS | MIE : cliquez ici