Animation et coordination

Animation et coordination des activités de recherche

L’ANRS | Maladies Infectieuses Emergentes joue un rôle essentiel dans l’optimisation des interactions entre les principales parties prenantes impliquées dans la réponse à la pandémie de COVID-19. L’un des objectifs principaux est d’identifier les lacunes de la recherche et de favoriser l’émergence de projets innovants et collaboratifs.
L’ANRS | Maladies Infectieuses Emergentes a donc constitué plusieurs groupes de travail afin d’animer et de coordonner la recherche sur des thèmes identifiés mais également pour lancer des projets considérés comme prioritaires et accompagner leur mise en œuvre urgente. L’agence s’est également concentrée sur la promotion des bonnes pratiques et la normalisation de la collecte des données en recherche clinique, ainsi que sur les relations avec les industriels en vue de favoriser les collaborations potentielles avec les chercheurs.

Animation scientifique et soutien bibliographique aux groupes de travail thématiques

Groupe de travail thérapeutique :

HÔPITAL

Lire

Groupe de travail thérapeutique :

ESSAIS CLINIQUES POUR LES PATIENTS EN AMBULATOIRE DANS UNE POPULATION À RISQUE

Lire

Groupe de travail thérapeutique :

CHIMIOPROPHYLAXIE

Lire

GROUPE DE TRAVAIL SUR L’IMMUNOLOGIE ET L’INFLAMMATION

Lire

GROUPE DE TRAVAIL SUR LE COVID LONG

Lire

TASK FORCE « COVID-19 DANS LES PAYS À RESSOURCES LIMITEES »

Lire

GROUPE DE TRAVAIL SUR LA TRANSMISSION

Lire

GROUPE DE TRAVAIL SUR LES TESTS SALIVAIRES

Lire

GROUPE DE TRAVAIL SUR LES SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES SUR LA COVID-19

Lire

Groupes de travail soutenant la recherche clinique

GROUPE DE TRAVAIL SUR LES ÉTUDES PRÉCLINIQUES

GROUPE DE TRAVAIL SUR LA PRIORISATION DES TRAITEMENTS

GROUPE DE TRAVAIL SUR LES TRAITEMENTS PAR ANTICORPS MONOCLONAUX

En étroite collaboration avec le consortium ISARIC (International Severe Acute Respiratory & Emerging Infection Consortium), le centre de méthodologie REACTing – ANRS | MIE a réalisé la traduction en français du cahier d’observation électronique (eCRF), afin d’harmoniser la collecte des données pour une étude d’observation.
Les recommandations émises par REACTing - ANRS | MIE sur les types d’échantillons à prélever, la fréquence d’échantillonnage et la température à laquelle les échantillons devraient être conservés constituent la stratégie d’échantillonnage utilisée depuis la fin du mois de janvier en France.

L’Alliance pour la Recherche et l’Innovation des Industries de Santé (ARIIS) et l’agence REACTing-ANRS | MIE ont renforcé leurs liens depuis le début de la pandémie de COVID-19. Leur objectif principal a consisté à faciliter et stimuler les discussions entre les secteurs public, privé et gouvernemental afin de favoriser le développement de nouvelles initiatives et de partenariats public-privé potentiels (PPP) pour accélérer la recherche contre la COVID-19. Les parties impliquées incluent les laboratoires de recherche clinique, les cohortes de patients et en population, les industries pharmaceutiques, les start-ups, le ministère français des Solidarités et de la Santé, et celui de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation.


Les principales missions de cette initiative sont les suivantes :

  • Promouvoir les interactions et la coordination entre les secteurs de la recherche publique et privée
  • Proposer des procédures opérationnelles normalisées améliorées et des processus de priorisation optimisés afin de faciliter l’accès par les institutions privées aux échantillons cliniques biologiques et aux biobanques nationales, dont les données seront utilisées dans le cadre de l’évaluation diagnostique, thérapeutique ou vaccinale ou lors de tests de dépistage
  • Faciliter les discussions entre les institutions du secteur privé et les institutions publiques de recherche clinique en vue d’établir des partenariats public-privé potentiels (PPP) en étroite collaboration avec Inserm-Transfert.