Pilotage d’un projet en vue de renforcer les capacités des hôpitaux dans 5 pays africains

Pilotage d’un projet en vue de renforcer les capacités des hôpitaux dans 5 pays africains

L’agence REACTing – ANRS | MIE, en collaboration avec le Burkina-Faso, la Côte d’Ivoire, le Gabon, le Mali et le Sénégal, élabore un projet visant à renforcer la surveillance, l’alerte précoce, le diagnostic et la prise en charge des cas d’infection par le SARS-CoV-2 dans ces 5 pays. Ce projet (« APHRO-CoV »), en collaboration avec l’APHP, l’Université de Bordeaux, le site PACCI en Côte d’Ivoire et Alima au Burkina Faso et au Mali, vise à améliorer la surveillance sanitaire et à permettre une prise en charge adéquate et rapide par les services hospitaliers des cas suspectés d’infection par le virus SARS-CoV-2. Il permettra en outre une décentralisation du processus diagnostic au plus près des cas suspects.

Pays ciblés

Burkina

BURKINA FASO
CHU de Yalgado-Ouedraogo
Ouagadougou

Cote-d-Ivoire

CÔTE D’IVOIRE
CHU de Treichville
Abidjan

Gabon

GABON
CHU d’Owendo
Libreville

Mali

MALI
CHU du Point G
Bamako

SÉNÉGAL
CHU de Fann
Dakar

L’objectif du projet APHRO-CoV est de renforcer les systèmes de santé et la surveillance sanitaire dans ces 5 pays africains en permettant la pose rapide d’un diagnostic et une prise en charge adéquate des cas de COVID-19.

Les objectifs spécifiques sont les suivants :

1 –
Former, équiper et renforcer les capacités de 5 laboratoires hospitaliers situés à proximité des départements de maladies infectieuses dans lesquels les cas suspects ou confirmés sont hospitalisés, afin de réduire le délai d’obtention des résultats

2 –
Former, équiper et renforcer les capacités des départements de maladies infectieuses des 5 hôpitaux universitaires sollicités pour prendre en charge les cas (suspects et confirmés) en termes d’hygiène hospitalière, d’adéquation de la prise en charge et du soutien psychologique proposé aux personnes et au personnel concerné

3 –
Former et renforcer les capacités des instituts nationaux de santé publique et de leur « Centres des Opérations de Réponses aux Urgences Sanitaires » (CORUS) en termes de système d’information et d’alerte précoce pour la surveillance et le suivi des cas contacts

4 – Accompagner les mesures et permettre l’adaptation des interventions de santé publique en fournissant des données probantes sur la perception de l’épidémie par les personnels de santé.

BUDGET

Le projet est financé par l’Agence française de développement (AFD) avec un budget de 1,5 million d’euros, sur une période d’un an (mars 2020-mars 2021).

0 M€
Budget

Notre rôle lors de la pandémie de COVID-19